Annuaire de professionnels

Recherche

Newsletter

Publicité

Impact du recyclage dans l’industrie


Source d’approvisionnement alternative


Le recyclage des déchets offre une source d’approvisionnement en matières premières alternatives aux autres sources. Par exemple, le recyclage de fil de cuivre permet d’obtenir du cuivre auprès des entreprises de recyclage et non des entreprises d’extraction
Le recyclage offre aux entreprises les bénéfices de la multiplicité des sources d’approvisionnements telles que la facilité de négociation des prix d’achat ou la sécurité des approvisionnements.

Création d’activités


Le recyclage est une activité économique à part entière. Elle est le moyen de création de richesses pour les entreprises de ce secteur.

En théorie, presque tous les matériaux sont recyclables. En pratique, l’absence de filière rentable fait qu’ils ne sont pas tous recyclés. Ainsi, le recyclage est plus coûteux pour des appareils électroniques comme les ordinateurs, car il faut séparer les nombreux composants avant de les recycler dans d’autres filières.



Coût de main-d’œuvre


Le recyclage suppose de trier les déchets en fonction du mode de recyclage auquel chacun d’eux sera soumis. Ceci exige une main-d’œuvre abondante, même lorsqu’un tri sélectif est effectué en amont par la population. En effet, il arrive qu’un second tri soit nécessaire dans un centre d’affinage pour éliminer les erreurs de tri et les impuretés qui pourraient compromettre le recyclage (c’est le cas du plastique et du verre).

La collecte sélective elle-même exige la mise à disposition des ménages de bacs spéciaux et emploie plus de personnes qu’une collecte simple.

La plupart de ces coûts supplémentaires sont à la charge de la collectivité (en France, par exemple, c’est au niveau de la commune ou de la communauté de communes que cela est géré). Les impôts locaux en tiennent compte, mais d’autres sources de financement existent : l’écotaxe et une taxe sur les emballages.

Conséquences sur les produits issus du recyclage


Pour certains types de produits, la qualité de la matière première est altérée par l’opération de récupération de celle-ci dans les produits recyclés. Par exemple, le recyclage du papier donne des fibres de papier plus courtes et un papier de moins bonne qualité (ce qui ne permet qu’une dizaine de recyclages successifs). Autre exemple, le recyclage de certaines matières plastiques contaminées par des polluants ne permet plus de les utiliser pour en faire des emballages alimentaires. Un des problèmes du recyclage du verre est le dépôt, au fond des fours, des verres de type Pyrex qui ont un point de fusion différent du verre ordinaire. Ces dépôts abîment les fours.

Cependant, pour la plupart des matières premières contenues dans les déchets (métaux, verre, certains plastiques), les qualités sont conservées au travers du processus de recyclage, permettant un recyclage quasi illimité de celles-ci.

Néanmoins, la chimie intervient de plus en plus dans la fabrication de matériaux issus du recyclage. Les produits qui en résultent ont des caractéristiques de durabilité et de résistance qui peuvent même être supérieures à celles de certains matériaux naturels. Ainsi, on voit des maisons bâties avec des dérivés du recyclage du bois, mélangés ou recouverts par des résines polyuréthanes ou autres. Le résultat est surprenant, donnant une résistance aux intempéries et aux U.V. supérieure à celle du bois. Il en va de même pour le papier recyclé, dont la pâte désencrée et mélangée à certains produits chimiques donne un matériau très résistant, utilisé par exemple dans la fabrication de mobilier urbain. Dans ce dernier domaine, de plus en plus de fabricants utilisent des matériaux issus du recyclage.

© Copyright auteur(s) de Wikipédia - Source : article Recyclage sur Wikipédia - Cet article est sous licence GFDL