Annuaire de professionnels

Recherche

Newsletter

Publicité

DEEE

écran d’ordinateur abandonné, contenant des métaux précieux, mais aussi toxique (verre au plomb, etc.)

Le recyclage des déchets électronique se met peu à peu en place, dans des conditions d’hygiène et de sécurité parfois douteuses, dans certains pays pauvres

Le recyclage est rendu difficile du fait que les concepteurs et fabriquants ne l’avaient pas prévu. L’éco-conception des produits vise aussi à rendre leur futur recyclage plus facile
Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE, D3E ou PEEVF - produit électronique en fin de vie - en anglais Waste Electronic and Electrical Equipment WEEE) sont une catégorie de déchets définis par la réglementation européenne (Directive 2002/96/CE) comme « les équipements fonctionnant grâce à des courants électriques ou à des champs électromagnétiques, ainsi que les équipements de production, de transfert et de mesure de ces courants et champs, conçus pour être utilisés à une tension ne dépassant pas 1000 volts en courant alternatif et 1500 volts en courant continu » dans des catégories précisées par décret (en France, 2005-829 du 20 juillet 2005 ).

En Europe, cette Directive vise à rendre obligatoire la valorisation des DEEE et d’instaurer le principe de la responsabilité du producteur. Les recycleries offrent une seconde vie à certains matériels qui sont réparés et nettoyés avant d’être remis en vente à des prix moins élevés, ce qui permet d’encore réduire l’empreinte écologique des utilisateurs et des matériels, laquelle reste toutefois élevée étant donné les quantités de ressources en eau et métaux et transports mobilisés par la conception, la fabrication, le transport, l’utilisation et le recyclage des objets électroniques.

© Copyright auteur(s) de Wikipédia - Source : article DEEE sur Wikipédia - Cet article est sous licence GFDL